** En Avril -10% sur tout le site : CONFIFI10 **

L’histoire du Petit Prince

L’histoire du Petit Prince

Connaissez vous l’histoire du Petit Prince ? Vous savez ? Ce petit garçon blond qui vivait sur une toute petite planète et qui a fait un long voyage pour arriver jusqu’à son ami Saint-Exupéry. Cette drôle d’odyssée (à la différence de celle d’Ulysse) n’aura duré qu’un an. C’est un véritable voyage initiatique qui lui aura permis de comprendre les sentiments tels que l’amour et l’amitié.

Mais ne brûlons pas les étapes ! Commençons cette histoire dans l’ordre réel des évènements qui ont conduit le Petit Prince sur Terre… 

  

Qui est le Petit Prince ?

Je ne peux ni vous dire quand est né le Petit Prince, ni quel est son nom. Toutefois, je peux vous parler de ce qu’il aime et de son caractère. Ce petit garçon, blond comme les blés, habite une planète à peine plus grande que lui. Il aime porter un foulard autour du cou et l’emporter partout avec lui. Il adore assister aux couchers de soleil, encore plus s’il peut en voir plusieurs d’affilée. Par contre, il se méfie des baobabs qui mettent en péril sa planète. D’ailleurs, c’est pour cela qu’il cherche un mouton pour l’aider à s’en débarrasser.

Il possède une rose, un peu capricieuse, et il a du mal à comprendre ce qu’il ressent pour elle. Il pose beaucoup de questions et n’abandonne jamais tant qu’il n’obtient pas de réponse. Il est optimiste, cette force le conduit à découvrir un puits en plein désert. Il peut aussi se fâcher tout rouge si l’on ne comprend pas son point de vue. Il a deux amis, un renard et un aviateur. Et le Petit Prince a beaucoup de mal à comprendre les grandes personnes…

l'histoire-du-petit-prince

 

La planète du Petit Prince (astéroïde B 612)

Ce petit garçon est né loin de notre Terre, sur une minuscule planète. Vous imaginez, une planète à peine plus grande qu’une maison ! C’est étonnant… mais bien des choses étonnantes vont se produire tout au long de l’histoire du Petit Prince. Cette planète aurait été identifiée, il s’agirait de l’astéroïde B 612. Et, contrairement à d’autres, il prend soin de sa planète. Ainsi, possède-t-il trois volcans, deux en activité et un éteint, qu’il ramone chaque jour. Il doit également surveiller attentivement les herbes qui poussent sur sa planète. Figurez-vous que les mauvaises herbes peuvent cacher des baobabs ! Oui, des baobabs ! Alors, bien sûr, un baobab sur Terre, c’est merveilleux ! Mais un baobab sur la planète du Petit Prince, c’est redoutable, ça peut la faire éclater !

Un beau jour, une nouvelle herbe a donné une rose ! Quelle surprise ! Et quelle enquiquineuse ! Pourtant, le Petit Prince accepte ses caprices, et la couvre le soir d’un globe afin qu’elle ne prenne pas froid. Cette rose vient chambouler sa vie et il n’y comprend plus rien. Il a tant besoin de réponses qu’il décide de quitter sa planète à la faveur d’un vol d’oiseaux migrateurs. C’est alors que la rose lui déclare son amour… il part….

Il commence alors par explorer sa région dans le but de s’instruire. Il se rend sur les planètes le plus proches. Ce sont les astéroïdes 325, 326, 327, 328, 329 et 330. C’est là que débute son grand voyage.

l'histoire-du-petit-prince

Le première planète : le monarque absolu (astéroïde 325)

C’est ainsi que le Petit Prince commence sa quête sur une planète où siège un roi. Ce monarque absolu a une bien drôle de façon de clamer son autorité. Il met notre pauvre petit garçon bien mal à l’aise. Oh mais, il l’émerveille aussi ! Il parait que les étoiles lui obéissent ! Alors, naïvement, il lui demande un coucher de soleil…Mais, bien sûr, le roi ne peut pas lui offrir. Comme il ne veut pas que le Petit Prince s’en aille, il veut le faire ministre de la Justice ! Rien que ça ! Pour juger qui ? Et bien, un vieux rat, là… pour le condamner à mort, le gracier et recommencer…Encore mieux ! « Tu te jugeras donc toi-même ». Ici ou ailleurs, peu importe ! Non, décidément il est bien ennuyeux ce roi ! Allez, bye !

hitoire-du-petit-prince

La seconde planète : le vaniteux (astéroïde 326)

Le vaniteux a un drôle de chapeau ! Ce chapeau lui sert à saluer. Il demande au Petit Prince de taper dans ses mains. Alors, le vaniteux salue ! Ça a l’air rigolo au début… mais tout ce que veut le vaniteux, c’est être admiré ! Oui, il est « le plus beau, le mieux habillé, le plus riche et le plus intelligent » de la planète. Mais comme le souligne notre Petit Prince, il n’y a que lui sur cette planète. Alors, pour la seconde fois, il se dit que les grandes personnes sont vraiment bizarres et zou, il s’en va.

 

La troisième planète : le buveur (astéroïde 327)

Ce n’est pas cette troisième planète qui va faire remonter les grandes personnes dans l’estime du Petit Prince. Ici, il rencontre un buveur. Étonné et raisonnable, le Petit Prince se dit qu’il a une bonne raison de boire. Oui, avoue l’homme : pour oublier ! Oublier qu’il a honte. Qu’il a honte de boire ! Logique ! Mais bon, c’est l’histoire du serpent qui se mord la queue et… ce n’est pas comme ça qu’on va éradiquer l’alcoolisme. Au Suivant !

 

La quatrième planète : le businessman (astéroïde 328)

Sur la quatrième planète, se trouve un homme qui ne fait que compter. Cet homme qui se dit très sérieux et ne veut pas être dérangé est occupé à … compter les étoiles ! Oui, parce que les étoiles lui appartiennent ! Rien que ça ! Sa richesse est de l’avoir décidé. Le Petit Prince est alors très fier de dire qu’il possède un foulard et une fleur ! On ne peut pas cueillir les étoiles comme la fleur, mais on peut les placer en banque, les enfermer dans un coffre ! Oup’s ! Il est bizarre cet homme d’affaires, vraiment ! « Mais tu n’es pas utile aux étoiles » s’exclame notre Petit Prince et il explique pourquoi il est utile aux volcans et à sa rose. Face au businessman qui reste bouche bée, le Petit Prince continue son voyage…

 

Le-Petit-Prince

La cinquième planète : l’allumeur de réverbères (astéroïde 329)

Cette planète est si petite que seul un homme s’y tient auprès d’un réverbère. Cette fois-ci, le Petit Prince est séduit : cet homme a vraiment une « occupation très jolie. C’est véritablement utile puisque c’est joli. » Enfin un peu de poésie ! Cependant, il y a un problème. Le jour se lève à chaque minute sur cette planète, aucun repos n’est possible pour le pauvre allumeur de réverbères. C’est ainsi que le Petit Prince passe trente jours sur la planète, ou plutôt trente minutes. Enfin, c’est pareil ! Voyant qu’il ne peut pas aider cet homme, ni en faire son ami parce que sa planète est trop petite, le Petit Prince poursuit son voyage. Il est un peu triste. Sur cette planète, il pouvait goûter au bonheur de mille quatre-cent quarante couchers de soleil en vingt-quatre heures !

 

histoire-du-petit-prince

La sixième planète : le géographe (astéroïde 330)

Oh ! Voici « enfin, un véritable métier » ! Un géographe ! Et puis, cette planète a l’air si belle. Naturellement, le Petit Prince souhaite en savoir plus. Mais, à sa grande surprise, le géographe ne connait pas sa propre planète. Son rôle se borne à recueillir des informations des explorateurs qui viennent le voir dans un gros livre. Alors, le Petit Prince déclare avoir trois volcans et une fleur…mais le géographe ne veut pas noter la fleur. Elle est « éphémère », « menacée de disparition prochaine ». La claque ! Le Petit Prince l’a laissée seule et connait le premier regret de sa vie. Le géographe lui recommande de se rendre sur Terre… C’est parti !

histoire-du-petit-prince

 

Le rôle de ces six planètes dans l’histoire du Petit Prince

Et oui, le Petit Prince parcourt ces six astéroïdes, habités par six hommes bien différents. Il voit chacun d’entre eux avec ses yeux d’enfant ce qui renforce les incohérences de leurs comportements. Oh ! De vraies caricatures ces grandes personnes ! Alors, on ne peut rien en tirer ! Ce que les adultes pensent être des choses importantes ne le sont pas aux yeux du Petit Prince. Le voyage initiatique prend une autre direction, la planète Terre est bien loin de ces astéroïdes. Mais, le géographe a dit qu’elle avait bonne réputation ! Le petit garçon trouvera-t-il enfin des réponses à ses questions ?

 

La septième planète : la terre

Le serpent, la fleur et les roses

À sa grande surprise, alors que cette planète est grande, le Petit Prince ne voit personne. Ah si ! Il rencontre un serpent qui lui dit qu’il est « plus puissant qu’un roi ». Amusé au début, le Petit Prince comprend alors que ce serpent qui s’enroule autour de sa cheville pourra peut-être l’aider à repartir vers sa planète…

Dans ce désert, il va trouver une fleur à trois pétales. Mais elle ne l’aide pas beaucoup car elle ne sait pas où sont les hommes. Il ne rencontrera ensuite que l’écho de sa propre voix… Pour trouver des réponses, il ne devra donc compter que sur lui-même !

Puis, avec une immense surprise, il découvre un champ de roses. Il est un peu déçu, lui qui croyait sa rose unique ! Lui aurait-elle menti ? Le Petit Prince va pleurer à chaudes larmes…

histoire-du-petit-prince

Le renard

À ce moment-là, il voit un renard. Notre Petit Prince n’est encore qu’un enfant, il veut jouer avec lui. Mais le renard ne peut pas pour l’instant, il doit être apprivoisé. C’est ainsi que pendant les jours suivants, le petit garçon va suivre les conseils du renard. Il va suivre des rites, une sorte de mode d’emploi, pour l’apprivoiser : il doit venir à la même heure chaque jour et approcher peu à peu plus près de lui…jusqu’à ce qu’à ce qu’ils s’apprivoisent mutuellement. Le renard et le Petit Prince sont devenus de véritables amis.

Puis, il doit reprendre son voyage ! Mais voilà que le renard lui dit qu’il pleurera ! Ah, mais c’est sa faute aussi ! Que gagne-t-il à avoir de la peine … ? Le renard lui explique qu’il a tout gagné grâce à la couleur des blés qui lui rappellera toujours les cheveux blonds du Petit Prince … Pour qu’il comprenne mieux, il veut que le jeune garçon retourne voir les roses. C’est alors qu’il comprend ! Ces roses ne sont rien à côté de sa rose qui est tout pour lui. Tout comme le renard est devenu unique quand il l’a apprivoisé. 

Et voilà ce que le renard lui enseigne à son retour :

  • « On ne voit bien qu’avec le cœur, l’essentiel est invisible pour les yeux » ;
  • « C’est le temps que tu as perdu pour ta rose qui fait ta rose si importante » ;
  • « Tu deviens responsable pour toujours de ce que tu as apprivoisé. Tu es responsable de ta rose ».

Comme je vous le disais au début, finalement, l’histoire du Petit Prince est surtout un récit d’amour et d’amitié !

 

L'hsitoire-du-petit-prince

La rencontre avec l’aviateur

Alors qu’il poursuit son voyage sur Terre, le Petit Prince rencontre son premier homme sur cette planète : l’aiguilleur. Son rôle est de trier les gens pour les orienter vers leur train. Pour notre petit garçon, un voyageur doit rechercher quelque chose, tout comme lui.  Mais l’aiguilleur répond simplement qu’« on n’est jamais content là où l’on est ». Tout cela est parfaitement logique : « Les enfants seuls savent ce qu’il cherchent ». Ainsi, va le Petit Prince.

Le marchand, qu’il croise ensuite, vend des pilules pour apaiser la soif ! C’est soit-disant une économie de temps pour faire autre chose…Cinquante-trois minutes par semaine exactement. Oh, mais voilà, ! « Si j’avais cinquante-trois minutes à dépenser, je marcherais tout doucement vers une fontaine. »  C’est tellement logique, cher enfant !

Et puis enfin le Petit Prince rencontre un aviateur. Il lui demande de lui dessiner un mouton ! Oh, il est bien grincheux cet homme-là ! Il n’aime pas qu’on lui dise que ces dessins de mouton ne vont pas du tout ! Après plusieurs essais, il finit par comprendre et dessine une caisse avec un mouton à l’intérieur. Ben, oui, il faut bien transporter ce mouton d’une manière ou d’une autre. Mais chut ! Il est en train de dormir à l’intérieur…

Il est drôle cet aviateur ! Il ne dessine pas très bien et uniquement des boas ouverts et des boas fermés ! Il imagine des éléphants sur sa planète si petite ! Mais bien sûr ! Mais il l’écoute, il s’intéresse à l’histoire du Petit Prince. Et petit à petit, il devient lui aussi son ami.

Victoire ! Grâce à son mouton, le Petit Prince va pouvoir lutter contre ces vilains baobabs. Mais flûte… Il y a cependant un grand danger : le mouton dévore tout, y compris les roses. Alors, il ne faudra surtout pas oublier de lui dessiner une muselière !

Un jour, un problème se pose : les deux voyageurs n’ont plus d’eau. Toujours égal à lui-même, le jeune garçon dit à son ami « ce qui embellit le désert, c’est qu’il cache un puits quelque part ». Un espoir se cache aussi dans ce désert, c’est ce qui le rend si beau. Après avoir découvert le précieux puits, le Petit Prince révèle à son ami que cela fera demain un an qu’il est tombé sur Terre…et que sa planète se trouve juste au-dessus…L’occasion rêvée pour rentrer chez lui.

 

histoire-du-petit-prince

La fin de l’histoire du Petit Prince

Le Petit Prince retrouve le serpent et lui demande un service… Vous savez, le serpent qui lui a proposé de l’aider à son arrivée sur notre planète… Une morsure lui permettra de repartir auprès de sa rose. Le Petit Prince a un peu peur, mais il n’a pas le choix. Son étoile est toute proche, il doit y retourner mais son corps « est trop lourd ». Ces aveux terrifient son ami l’aviateur ! Mais il veut le rassurer, il sera bien là, toujours présent : son rire restera dans les milliers d’étoiles qui constellent le ciel.

Ainsi, s’en va le Petit Prince. Il chute dans le désert, aidé par la morsure du serpent. Mais…le lendemain, pas de corps sur le sable. Le Petit Prince a obtenu ses réponses : il a découvert l’amitié. Il a compris ce qu’il éprouvait pour la rose et il repart avec un mouton pour l’aider ! Il a grandi, il n’est alors plus un petit garçon. Mince, l’aviateur n’a pas dessiné de lanière à la muselière de l’animal…Que se passera-il ?

 

L’histoire du Petit Prince se termine ainsi. Nous n’avons pas d’informations sur le reste de sa vie… Ainsi nous pouvons tout imaginer. Nous sommes sûrs d’une chose : son voyage lui a permis de grandir et son ami Saint-Exupéry, l’aviateur, nous l’a racontée avec beaucoup de poésie.

 

L'histoire-du-Petit-Prince

Plus de publications